Kozeries en dilettante

blog garanti sans ligne éditoriale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Radio Kastafiore

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 14 mai 2007

A vous de choisir : Ai capricci della sorte

Allons-y pour choisir la douzième piste de Radio Kastafiore. Aujourd'hui un extrait de L'Italienne à Alger, un opéra joyeux et mouvementé de Gioacchino Rossini. Si vous avez l'occasion de mettre la main sur une intégrale, je vous recommande chaudement de vous mettre à l'abri des regards moqueurs des imbéciles, de vous emparer d'une baguette chinoise ou d'une pique à brochette puis de lancer pleins gaz l'ouverture de cet opéra sur votre platine. Vous allez voir, ça se dirige très bien ! ;)

Je vous l'ajoute d'ailleurs à la liste ci-dessous !

J'ai eu du mal à sélectionner un air, tant il y en a qui pourraient figurer avec bonheur dans Radio Kastafiore ! Nous avons donc ici un duo entre une mezzo et un baryton, Isabella et Taddeo. La scène, une dispute, se situe au premier acte. Isabella et Taddeo ont échoué à Alger devant la villa de Mustafa, un bey qui retient déjà prisonnier d'autres Italiens, parmi lesquels le fiancé d'Isabella, Lindoro (la vie est bien faite à l'opéra hein ?).

Je vous passe les détails de l'histoire complète mais disons qu'à ce moment de l'opéra Taddeo comprend qu'il s'est fait manipuler par Isabella qui lui laissait croire qu'elle pourrait l'épouser et ne visait en fait qu'à aller déliver son amoureux. D'où la dispute-réconciliation de ce duo, l'un et l'autre comprennant qu'ils devront être solidaires pour sauver leur peau et celle des autres prisonniers.

A vous de me dire quelle interprétation vous préférez :

Lecteur mp3 en flash par Neolao

Je n'en mets que trois car j'ai des soucis avec le lecteur CD de mon ordi et de plus ce duo est assez long, mais je pourrai en ajouter par la suite quand on aura choisi. Il y a plein de versions intéressantes.

Les paroles :

Isabella
Devant les caprices du sort
Je sais me montrer indifférente
Mais je suis lasse de supporter
Un jaloux impertinent, oui
Je suis lasse de supporter (etc)

Taddeo
J'ai plus de flegme et de prudence
Que n'importe quel amoureux
Mais d'après le passé je comprends
Tout ce qui peut advenir, oui
je comprends, je comprends (etc)

Isabella
Avoir un amant stupide est un vrai supplice

Taddeo
Une femme rusée est une calamité

Isabella
Mieux vaut un Turc qu'un coquin

Taddeo
Mieux vaut l'échec en amour que tenir la chandelle

Isabella
Mieux vaut un Turc...

Taddeo
Mieux vaut l'échec...

Isabella
... qu'un coquin.

Taddeo
... que de tenir la chandelle

(etc)

Isabella
Va t'en au diable, à ta perte !
Je ne veux plus, non,
Je ne veux plus ergoter avec toi

Taddeo
Bonsoir : oui... madame,
j'ai fini de devenir fou.

(etc)

Isabella
(Mais aux mains des barbares,
sans un ami
comment me diriger ? Quelle sale affaire !
Que dois-je décider ? Que dois-je faire ?
Que dois-je décider Quelle sale affaire ! etc.)

Taddeo
(Mais si ensuite
on me conduit au labeur,
comment tenir le coup,
moi qui suis fragile ?)

Isabella, Taddeo
Que dois-je décider ? Que dois-je faire ? (etc.)

Taddeo
Madame Isabella ?

Isabella
Monsieur Taddeo ?

Taddeo
(La furie se calme à présent.)

Isabella
(Le benêt rit.)

Taddeo
Resterons-nous fâchés ?

Isabella
Que vous en semble ?

Isabella, Taddeo
Ah ! non, unis pour toujours
sans soupçons ni disputes,
pour mon grand plaisir
nous serons nièce et oncle[1] (etc.)
et tout un chacun nous croira.

Taddeo
Mais ce bey, madame,
me cause un grand souci.

Isabella
N'y pensons pas pour l'instant,
il arrivera ce qu'il arrivera, oui, oui (etc.)

Isabella, Taddeo
Ah ! non, unis pour toujours ... (etc.)

(ils sortent.)

Notes

[1] Ah oui j'ai oublié de dire que Isabella a trouvé cette ruse des liens de parenté pour expliquer la présence de Taddeo à ses côtés.

dimanche 15 avril 2007

A vous de choisir : Viens Mallika

Même si vous n'êtes jamais allés à l'opéra, vous ne pouvez y avoir échappé. « Le duo des fleurs » est l'un des super tubes opératiques, surtout depuis que certaine compagnie aérienne utilisa cet air pour une publicité.

Lecteur mp3 en flash par Neolao

Vous pouvez si vous le souhaitez consulter les paroles

A vous de choisir lequel nous ajouterons à la Radio Kastafiore. Le choix est plus difficile qu'il n'y paraît (outre que je n'aime pas la première piste, mais je vous la mets quand même à titre de comparaison avec les trois autres qui à mon avis la dominent largement).

La réussite d'un duo à l'opéra tient à beaucoup de choses.

Plus encore, je trouve, que pour un solo, la direction est très importante : c'est le chef qui va décider de la balance entre les trois interprètes (orchestre et duo) et telle décision peut déséquilibrer en « servant » plus telle voix que telle autre, en couvrant plus les aigus que les graves, en imprimant un rythme favorisant celle-ci plutôt que celle-là.

Ensuite la qualité d'un duo n'est pas arithmétiquement l'addition de la qualité des deux interprètes : il faut qu'ils aiment ou en tout cas apprécient de chanter ensemble (c'est le point noir de l'enregistrement de la version française de Lucie de Lammermmor dans les duos Dessay/Alagna par exemple...). Si l'osmose ne se fait pas, la sauce ne prend pas.

Un trop grand écart entre l'un et l'autre en termes de puissance de voix ou de projection, d'investissement ou une dysharmonie des timbres peuvent également gâcher l'effet d'ensemble. Ici, l'interprétation avec Natalie Dessay n'est pour cette raison pas ma préférée.

Vala, vala. Cela dit, c'est à vous de choisir ! Je vous écoute.

Bonus

L'un des enregistrements ci-dessus a été choisi pour la confection du DVD L'Opéra imaginaire. Voici ce très joli extrait en vidéo.

Lecteur flv en flash par Neolao

lundi 9 avril 2007

Trucs et machins

Le Palais Garnier

La date de la visite du Palais Garnier est fixée au 20 mai, à 11h30. Si vous étiez pré-inscrit il faut confirmer. Sinon vous pouvez néanmoins vous inscrire. Je dois téléphoner le 20 avril alors merci de m'indiquer combien de places vous souhaitez car je devrai faire l'avance le 20 avril et merci aussi de vous engager à venir si vous vous inscrivez ou au moins à me rembourser si vous changez d'avis ou si vous devez y renoncer. Le tarif est de 11 euros (9 pour les étudiants) et la visite dure 1h30. Garnier fermé toute la journée du 20 mai. On reporte au 13 ou au 27...

Je propose qu'à l'issue de la visite nous pique-niquions tous ensemble avec ceux des paris-carnet / paris-pique-nique qui le souhaiteront. Je ne sais pas trop où pour le moment. Le parc Floral sans doute ?

En mai, fais ce qui me plaît

Il paraît que l'appartement que j'ai visité m'est bien attribué mais je n'ai toujours pas reçu la convocation pour signer le bail et ne sais donc pas à quelle date je vais déménager. Pendant la dizaine précédant le déménagement ça m'arrangerait bien si quelqu'un d'entre vous pouvait me prêter une voiture. On ne sait jamais des fois que vous seriez pris d'une envie soudaine de découvrir Paris à vélo, hein ? Euh... mais voilà comme je disais plus haut : je ne connais pas encore la date. Courant mai en tout cas.

Welsh 2.0

Encore un thème, parce que j'ai rien d'intéressant à dire ces temps-ci alors je joue avec les css. Vous pouvez le voir et le tester sur mon blog de thème. Un genre d'exercice de style assez éloigné de mes thèmes habituels. Notez les rayures, les dégradés, la palette de couleurs... voué voilà, welsh 2.0 quoi ;)

A propos d'opéra, encore

La prochaine file d'attente sera pour aller voir le Bal Masqué de Verdi. La file aura lieu le vendredi 4 mai, à partir de 6h30. Si vous voulez venir à la représentation et/ou assurer la file d'attente pour l'achat des billets, j'ouvre une section sur le wiki.

A propos d'opéra, toujours

Prochaine écoute comparée dans la semaine, promis juré.

Vieilles Charrues chauves

Reçu un mail d'un animateur du forum des Vieilles Charrues :

Bonjour,

Je suis administrateur d'un forum sur les Vieilles Charrues. On m'a prévenu de la rumeur d'une venue des Cantatrices Chauves. Est-ce que la source est fiable ? Où n'est-ce qu'une rumeur parmi tant d'autres ?

Merci d'avance.

La classe non ? ;)

Brrrrrrrrrr

Devinette. Retrouvez l'auteur de ces propos :

« J'inclinerais, pour ma part, à penser qu'on naît pédophile, et c'est d'ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y a mille deux cents ou mille trois cents jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable. Prenez les fumeurs : certains développent un cancer, d'autres non. Les premiers ont une faiblesse physiologique héréditaire. Les circonstances ne font pas tout, la part de l'inné est immense. »

Qui a dit « eugénisme » ? Ça glace.

J'ai lu chez vous

  • Merci à Anita de rebondir sur les propos ci-dessus avec des propositions bien intéressantes ;)
  • Via Laurent (Paris Broadway) un lien vers une vidéo : les quatre heures de changement du décor d'un spectacle pour un autre ramassées en quatre minutes. Comme Laurent j'y vois moi aussi ce qui rend le théâtre si magique.
  • Celui-ci a mis un mot de passe sur son blog. Vous pouvez le lui demander en lui envoyant un mail sauf que je ne sais plus quelle est son adresse publique. Donc vous pouvez aussi m'écrire et je lui transmettrai.
  • Celui-là a rouvert son blog. Nan mais si c'était pour parler encore de Madonna c'était pas la peine hein ! ;)
  • Vous avez pensé à aller signer la pétition contre les ordinateurs de vote ? Une série d'articles sur le sujet à lire chez Padawan, qui a également eu la bonne idée de regrouper les infos sur le sujet (format web ou rss).

dimanche 25 mars 2007

A vous de choisir : Ach, ich fühls

J'avais deux projets Mozart : soit vous faire écouter différentes versions du même air de concert, mais je n'en ai aucun en plus de deux interprétations, soit « Voi che sapete » (un air pour mezzo extrait des Noces de Figaro), mais j'aurais aimé en profiter pour glisser l'interprétation de Bartoli et je ne l'ai pas (et pour cause, je déteste sa voix ;)) Je remets donc l'un et l'autre à une prochaine occasion si mon chemin croise une médiathèque ou mon mail vos envois.

Voici donc un extrait de la Flûte enchantée, l'aria « Ach, ich fühl's», chantée par cinq Pamina parmi lesquelles il va vous falloir choisir celle qui restera dans Radio Kastafiore.

Vous avez jusqu'à mardi soir pour donner votre avis.

Lecteur mp3 en flash par Neolao

Le contexte : Pamina et Tamino sont amoureux. Tamino est soumis à une épreuve par le grand maître Sarastro (je raccourcis à mort, je sais) : il lui est interdit d'adresser la parole à Pamina. Celle-ci n'en sait rien ; le cœur brisé, elle croit que Tamino ne l'aime plus.

Ah, je le sens, elle est évanouie,
à jamais évanouie, la joie de l’amour ! –
Jamais plus, instants de bonheur,
vous ne reviendrez en mon coeur !
Vois, Tamino ! ces larmes
coulent pour toi seul, mon bien-aimé ;
si tu ne ressens pas la peine d’amour –
alors je trouverai le repos dans la mort !

Une chouette ressource sur cet opéra par là-bas, avec entre autres un article sur cette aria accompagnée d'une vidéo.

samedi 17 mars 2007

A vous de choisir - Recitar, vesti la giubba

Cette fois il vous faut choisir dans ma collection quel interprète pour « Recitar, vesti la giubba », un air pour ténor extrait de I Pagliacci, un opéra de Leoncavallo.

Vous avez jusqu'à mardi soir pour donner votre avis.

Lecteur mp3 en flash par Neolao

Le contexte : Canio est le directeur d'une troupe de Commedia dell'arte. Sa femme est très courtisée, notamment par Tonio, l'un des comédiens de la troupe. Elle le repousse mais file dans les bras d'un villageois. Tonio se venge en le disant à Canio, juste avant cet air. Et juste après la représentation devra commencer, où il jouera le mari trompé par une femme... incarnée par la sienne. « The show must go on » dirait-on aujourd'hui. Canio, désespéré chante ridi pagliaccio - ris donc, clown...

Me grimer ! Quand mon cœur saigne !
Quand les sanglots m'étouffent !
Quand je suis fou !
Et pourtant il le faut ! Bah, suis-je donc un homme ?
Je suis Paillasse ! [litt. pagliaccio=clown]
Reprends ton masque blêmi de farine,
La foule paie... et veut rire de toi ;
Si Arlequin t'enlève Colombine
Ris donc, Paillasse, chacun t'applaudira.
Change en grimace
Ton supplice et ta peine,
Qu'un mot cocasse
Déguise ta douleur...
Ris donc, Paillasse,
De tes cris, de tes larmes,
Ris des sanglots qui te déchirent le cœur.

Trois Cinq ténors dans les bulletins de vote. Malheureusement les autres pistes que je possède ne passent pas trop bien à l'écoute en ligne. Si vous chérissez cet air par tel ou tel autre interprète vous pouvez m'envoyer le fichier et ses références pour que je l'ajoute à la radio.

lundi 12 mars 2007

A vous de choisir - Signore, ascolta

Il y a des airs que je « collectionne » et pour lesquels il est difficile de choisir quelle interprétation proposer dans la Radio Kastafiore. Vous allez m'y aider en choisissant vous-mêmes.

On commence par « Signore, ascolta », extrait de Turandot, un opéra de Puccini.

Lecteur mp3 en flash par Neolao

Le contexte : nous sommes à Pékin. La princesse Turandot épousera celui qui résoudra trois énigmes et le trône lui sera accordé. Ceux qui échoueront auront la tête tranchée de la main même de Turandot. Un jeune Prince inconnu décide de tenter sa chance, il est tombé en extase devant la beauté de Turandot. Liù, une jeune esclave du Prince, follement amoureuse de lui, le supplie d'y renoncer.

Après préselection dans mon assortiment, il reste quatre grandes dames, laquelle préférez-vous ?

dimanche 11 mars 2007

Passons aux choses sérieuses

Voilà, j'ai mis de la vraie musique dans la Radio Kastafiore. J'en mets peu à la fois parce que je vais essayer de me tenir à faire une tite notule pour chaque morceau que j'ajoute. On commence donc par sept pistes, que du bon, et pour démarrer sans a-coups, rien que du tendre, du dolent ou du spleen. Si vous avez un casque, chaussez-le sur vos oreilles, l'opéra ça s'écoute sans se laisser distraire ;)

PS spécial cambouis : j'en ai profité pour faire un tutoriel d'installation du multiplayer de neolao pour ceux que ça intéresse.