Kozeries en dilettante

blog garanti sans ligne éditoriale

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - obsoletes

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 2 février 2013

Tricoter à l'ère internet

Depuis quelques mois, je me suis mise à tricoter de nouveau, après une période très longue d’abstinence excepté un ou deux ouvrages au crochet dans l’intervalle. Si le tricot revêt à vos yeux une image un peu poussiéreuse de mamies-chignon aux doigts noueux, révisez vite votre jugement, c’est redevenu plutôt hype et beaucoup de jeunes femmes – et quelques jeunes hommes – s’y adonnent. Un site, dont je vous ai déjà parlé, ravelry, fédère plus de deux millions d’amateurs de tricot et de crochet du monde entier.

C’est en l’explorant que j’ai découvert que pendant que je me livrais à d’autres occupations, le monde du tricot s’est enrichi de nouveaux outils et de nouveaux fils. La conjugaison de la vente en ligne, de sites permettant des ventes à toute petit échelle, des néos baba cools fans de teinture à la main a fait émerger des productions de laines à tricoter renouvelant complètement les traditionnels pingouin-blatt-phildar et je ne me lasse pas d’admirer les jolies teintes nuancées, semi-solides ou multicolores offertes par ces méthodes de teinture.

Franck vient de lancer son nouveau jeu littéraire à base de mots obsolètes et je découvre que le mot d’hier est céladon. Ça doit être un signe, parce que justement, je lorgne depuis un moment sur de magnifiques écheveaux de ce coloris. J’ai un tiroir déjà bien plein de merveilles mais je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir continuer à résister à commander celui-là…

celadon.jpg